Froncles Culture Quand la Pologne retrouve ses racines à Froncles
Mairie, Environnement, Infos pratiques...
Evénements - Manifestations : Prochainement
Galerie et Diaporama Photos

PostHeaderIcon Quand la Pologne retrouve ses racines à Froncles

Culture
image003
image001
Pendant les années 1920, des trains entiers amènent en France des ouvriers étrangers et leur famille, Polonais, Italiens en particulier qui sont “distribués” sur le quai des gares, dont celle de Toul. Un certain nombre sont dirigés vers Froncles.




image004Les événements qui ont précédé la guerre ont poussé  une partie d’entre eux à repartir dans leur pays d’origine, les autres se sont intégrés, ils sont devenus Fronclois, leurs enfants et petits-enfants Français et Fronclois à part entière, gardant avec leur nom en k, w, x ou y le souvenir de leurs racines.
Et les autres, ceux qui sont repartis en 1938 ou 1939, que sont-ils devenus ? On ne s’est, bien sûr, jamais posé la question jusqu’au moment où les bienfaits d’internet font qu’ils se rappellent au souvenir d’un village et d’une forge.
C’est ainsi qu’un mail venu de Varsovie adressé à Mme Cardot Monique, auteur du livre « La Forge de Froncles dans l’histoire » qui ne concerne pourtant que le 18 et 19èmes siècles, par le biais du site de la commune et du sien (http://www.livres-moniquecardot.com/), vient nous dire que certains petits-enfants nés au pays de Marie Curie pensent à nous et s’intéressent pour se reconnaître eux-mêmes, à ce que nous avons été et à ce que nous sommes devenus. Qu’ils veulent garder précieusement le souvenir du vécu de leurs grands-parents dans la forge et dans les cités Bel-Air toutes neuves, et en connaître davantage sur un lieu raconté qui soudain prend forme.
Ils attendent aujourd’hui la parution du second livre sur l’histoire de la forge et du village au XXème siècle, qui leur permettra d’entrer plus précisément dans celle de leurs grands-parents.

Rien de mieux que de découvrir la correspondance (textuelle) établie par internet entre Mme Cardot et Sylwia Kawcynska pour saisir la valeur de ce témoignage pour les Fronclois :

Le 20 septembre :
Je trouvait votre livre dans le site de la commune de Froncles.
Ce livre m'a beaucoup interesse parce que dans les annees 1920-1935 mes grands-parents Madame et Monsieur DOMANSKI avec ses enfants vivaient a Bel Air Froncles. Mon grand pere a travaille dans la forge locale.
J'ecris l'histoire pour les generations futures de mon plus proche de ma mere qu'elle en ce temps-la elle etait petit enfant 1-6ans, elle est nee a Strasbourg en 1928. Elle decedee en 2010 a Varsovie.
En 1935 avec ses parents, ses seoeurs et son frere elle partirait au Pologne.En vous remerciant de votre histoire ecrite dans les pages du votre livre /je lisais seulement dans le site/ je voudrais vous poser de question.Est-ce que vous madame dans votres archives rencontre de nom DOMANSKI de ma famille.Je serais tres reconnaissante de savoir de la direction ou je peux trouver par exemple les photos de cette epoque de Froncles.Peut-etre que l'avez?Malheuresement La Seconde Guerre mondiale a  fait un vide dans les archives familiales.
En esperant de recevoir quelques mots de vous Madame".


Réponse :
"J'ai rencontré dans mes archives un DOMANSKI Félix né le 28 avril 1893, recuiseur aux Forges de Froncles durant la période comprise entre le 8 mars 1930 et le 15 avril 1935.
En ce qui concerne les photos que je possède et l'histoire de cette époque, elles seront dans un second livre sur les Forges de Froncles qui sera la suite du premier ouvrage. Il comprendra toute la période qui concerne le temps où votre grand-père a travaillé à Froncles.
En attendant vous trouverez en pièce jointe une photo de la forge avant la guerre et une partie des cités Bel-Air". (Photo jointe)


2ème message :
"Je vous remercie de votre gentillesse et tres bonnes nouvelles.
Je suis emu.Oui Felix Domanski c'est mon grand-pere.
C'est excellent qu'il existe livres et leurs auteurs, ce qui nous permet de mieux comprendre l'histoire de la famille et  l'endroit ou on a cree l'histoire.
Ma mere a mis ses premiers pas a Froncles.A ses enfants elle a donne l'amour pour le pays ou elle est nee.
Pour sa memoire et la memoire de nos grands-parents nous revenons aux racines pour bien connaitre la terre, la nature, l'atmosphere de ces annees
.
Avec les fleurs de mon jardin de Varsovie". (photo ci-dessous)


Autres messages :
"Que pensez-vous, a votre avis Madame ou je peux trouver les infos, les photos de l'ecole de Froncles de cette epoque? Merci  d'avance.
Pourriez vous me dire Madame quand  voudriez-vous finir le second volume d'histoire de Froncles ?
Si je peux vous demander de quelques mots de dedicace?
A Sylwia et Jarek
Les enfants d'ANASTASIE
et les petits-enfants de Josefine et Felix DOMANSKI".

« L'histore de Froncles, La forge de Froncles- compris trois siecles dans votre livre excellent, le travail enorme! permet nous savoir beaucoup de plus.
En-ce temps- la du XXe siecle notre famille polonaise a construit sa vie et l'histoire de l'endroit.Nos grands-parents nous ont raconte de les temps passe la-bas.Leurs effort,leurs vie quotidienne.
A Froncles notre mere elle faisais ses premiers pas.Elle nous a donne une grand affection pour La France,le pays ou elle est nee et ou elle a passe son enfance. Apres la Premiere Guerre mondiale ce n'etaient pas des temps faciles. La jeunesse, l'enthousiasme et la necessite de travailler ces sont des raisons de quitter par nos grands-parents la patrie Pologne  le pays qu' a l'epoque avait juste retrouve son independance.
Tres bonnes relations entre La France et la Pologne au cours des siecles
permettraient en ce temps -la/ les annees 1920-1930 /que le gouvernement francais pouvait et voulait  proposer et organiser d'emploi pour Les Polonais.

Nous attendons avec impatience le deuxieme volume de l'histore de Froncles.

Sylwia Kawczynska
image005
Mme Kawczynska serait évidemment contente de trouver d’autres documents et témoignages concernant ses grands-parents durant la période où ils ont vécu à Froncles. Elle parle en particulier de photos d’école, mais il n’est pas sûr que c’était une pratique de l’époque (1930-1935). On ne sait jamais.

Monique CARDOT
 
Calendrier - aperçu mensuel
Le mois dernier Mars 2017 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 9 1 2 3 4 5
week 10 6 7 8 9 10 11 12
week 11 13 14 15 16 17 18 19
week 12 20 21 22 23 24 25 26
week 13 27 28 29 30 31
    Accueil Accueil         Nous contacter Nous contacter         Plan du site Plan du site         Mentions légales Mentions légales         Crédits Crédits         Rechercher Rechercher